Chateau rioublanc

accueil > Actualités > Histoire d'étiquette...

 

Les étiquettes de nos bouteilles de vin

Histoire d'Etiquette...

Au Château Rioublanc, la "mise en bouteille au Château" remonte à 1972. Vous découvrirez ici, en 6 bouteilles, toute l'histoire de notre étiquette. Il est remarquable de voir tout ces petits détails qui ont évolués au fil des ans.

vignette étiquette vin bordeaux 19721972 : première étiquette. Sa création avait été confiée à l'Imprimerie GIP. Il s'agit d'une impression en typographie, le piqué est excellent et l'étiquette a parfaitement traversé 40 années !
Le dessin, au trait, reproduit assez fidèlement la maison. Elle se cache derrière deux superbes magnolias et quelques palmiers.

Petit détail amusant : la contenance indiquée sur la bouteille est de 73cl. Il faut y voir la rigueur de nos belles administrations : les verriers faisaient depuis des années des bouteilles de 75cl. Mais il s'agissait du volume au débordement. La place pour le bouchon n'avait pas été prévue ! Il manquait donc 2cl par bouteille. Ainsi, pendant quelques années, il fallut étiquetter 73cl en attendant que les verreries changent leurs moules. Bien entendu, grâce au progrès constant, il serait interdit de vendre aujourd'hui une bouteille d'une contenance non standardisée...

aperçu etiquette chateau Rioublanc 19821982 : Premier lifting de l'étiquette. le lourd cadre doré a été supprimé... mais un blason avec couronne et lévriers est apparu dans le coin. Pour quelques années, la mention "Grand Vin de Bordeaux" est interdite, elle a donc disparu. Maintenant, au lieu de "Gironde" apparaît le code postal (33230).  La capsule est maintenant personnalisée "Château Rioublanc". Enfin, les bouteilles sont gravées "Bordeaux", tentative anti-contrefaçon, qui sera abandonnée au bout d'une dizaine d'année.
1986 : Nous entrons dans l'ère moderne. Il faut maintenant indiquer le aperçu etiquette chateau Rioublanc 1986degré alcoolique du vin (ce sera 12% jusque 2008). La mention "Produit de France" devient également obligatoire (très discrète, au bas de l'étiquette). Petit détail, Ce n'est plus Edouard Carretero qui apparaît comme propriétaire, mais "A. Carretero" : il s'agit du "A" d'Alice, épouse d'Edouard (ce dernier, étant double-actif, se voyait refuser les aides à l'agriculture)... Le dessin de l'étiquette a changé. La disparition (réelle) d'un des magnolias rend la façade plus visible. On remarquera que les palmiers ont l'air d'avoir beaucoup grandi pour largement dépasser la maison. Il s'agit d'une erreur de perspective, le dessinateur s'est basée sur une photo prise de près alors qu'il a représenté les vignes comme si la vue était éloignée...

aperçu étiquette 1990 château Rioublanc1990 : Tentative d'une version épurée de l'étiquette. La mise en page a changé, "Rioublanc" a trouvé sa place en haut de l'étiquette. La disposition reste très classique, mais elle est déjà originale. On voit l'apparition du "Ph" de Philippe... et la disparition des accents sur le nom de famille (CARRETERO). La technique d'impression a progressé avec l'introduction de la dorure à chaud, plus esthétique.

vignette etiquette 1995 chateau Rioublanc1995 : Révolution technique : l'étiquette devient adhésive (finie la colle... et les collages approximatifs). Nouvelle mise en page, nouveau dessin du domaine (la vue est élargie vers les chais). Retour de la mention "Grand Vin de Bordeaux" à nouveau autorisée (logique exportatrice de Comité Interprofessionnel des Vins de Bordeaux). Encore une innovation : la traçabilité. Dorénavant un numéro de lot apparaît sur les bouteilles. Au château Rioublanc, nous faisons un seul vin chaque année. Nous avons donc commencé par indiqué en numéro de lot, le millésime "L1995". Quelques années plus tard, ce sera encore plus simple "L001" pour toutes les bouteilles!
Autre changement, le plomb est maintenant interdit pour les capsules. Nous choisissons l'étain, trop précieux pour durer...

aperçu étiquette 2005 château Rioublanc 2005 : maturité esthétique... et encore des changements !
- Les logos "femme enceinte" et "recyclages" apparaissent.
- La mention "contient des sulfites" devient également obligatoire

- Avec nos premiers pas à l'exportation, nous rendons la ligne "produit de France" plus lisible.
Maintenant la capsule n'est plus en étain mais en "complexe-alu lourd". La dorure, qui rappelle celle de l'étiquette, s'est invitée.
Enfin, la bouteille a gagné 1cm sur la hauteur mais sans prendre de poids car l'heure est aux économies d'énergie...

-----
Et ce n'est pas fini, car à partir du millésime 2012, il faudra ajouter le tout nouveau logo européen des "VINS BIOLOGIQUES" !